Mots-clefs

, ,

Bonjour les filles.

Ca y’est, c’est l’été (enfin, plus ou moins, en fonction dans quelle partie du globe vous êtes). Et forcément, bon nombre d’entre nous rêvons de plage, de soleil, d’oisiveté, de tongs (oui, je rêve de porter des tongs! pour l’instant j’ai pas encore totalement quitté mes chaussettes).

Je vous ai donc préparé un article sur les produits qui fonctionnent sous le soleil et ceux qui peuvent s’avérer nocifs.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en ce moment, on déclare un peu la guerre au soleil et aux solariums vis à vis du nombre de pathologies de la peau qui grandit. Personnellement, je pense que ce sont surtout les gens qui en abusent, qui sont peut-être mal informés et qui font n’importe quoi.

J’ai l’avantage d’être des 2 bords c’est à dire que j’ai reçu un enseignement médical et mon job d’étudiant, c’était de travailler dans un centre de bronzage, j’ai donc passé une formation pour ça. C’est pourquoi je vous propose cet article afin de résumer les produits qu’il faut ou ne faut pas consommer. Evidemment, ce que je vais blablater n’engage que moi, c’est juste mon avis.

Piqure de rappel #1: C’est quoi le bronzage?

Le bronzage, c’est un phénomène par lequel les cellules de la peau (précisément, les mélanocytes) vont sécréter une substance appelée mélanine (pigment qui colore la peau). C’est le mécanisme de défense de la peau face aux radiations UV. C’est donc, en soi, un phénomène naturel. La mélanine est aussi responsable de la couleur des cheveux et des yeux. Plus sa concentration est importante, plus la couleur sera foncée.

Il y a aussi des zones du corps ou la mélanine est moins ou pas présente. Absence totale de mélanine sur les paumes des mains et des pieds (c’est pour ça qu’on ne bronze pas de ces parties). Et les jambes en contiennent moins que certaines autres parties du corps (notamment le tronc). C’est pourquoi le bronzage des jambes est plus long en général.

Piqure de rappel #2: Les types d’UV

Au soleil, il y a plusieurs types d’UV. Les UVA, UVB et UVC (dont ne parlera pas ici).

Les UVA correspondent à un bronzage trés chaud, ils vont foncer une base de bronzage déjà présente. C’est à dire qu’une peau blanche (pas de base de bronzage) sous UVA = Ecrevisse. C’est aussi un bronzage très éphémère puisqu’il ne renouvelle en rien la mélanine (ou très peu), il permet juste de foncer celle qui est déjà la. Ils restent donc en superficie de la peau. Ce type d’UV prédomine pendant la période 12h-16h (d’ou les recommandations des dermatologues, d’éviter cette tranche horaire, quand on vient d’arriver à la plage).

Les UVB correspondent à bronzage plus doux, ils vont permettre la sécrétion de mélanine par les mélanocytes. Ils vont donc pénétrer plus profondément dans la peau. C’est un bronzage qui est plus progressif mais qui dure plus longtemps (étant donné qu’il renouvelle la mélanine). Ce type la prédomine plutôt après 16h.

Evidemment, le soleil accélère le vieillissement cutanée et l’exposition trop grande a tendance à killer les mélanocytes. Le soleil génère des radicaux libres et de l’oxydation qui jouent fortement sur ce vieillissement. L’hydratation et les soins post-expositions sont donc primordiaux. De plus, ce qui est nocif, ce sont les coups de soleil (surtout ceux sous UVB). Qui dit coup de soleil dit exposition trop forte, donc peau « brulée » donc reconstruction cutanée (on est rouge, ça fait mal et on pèle = tu passes de magnifiques vacances à finir avec un bob et à te tartiner de Biafine).

Après ce blabla rébarbatif, place aux différents produits proposés dans le marché:

Les soins pré-départ en vacances:

Je pense surtout aux capsules solaires type Oenobiol, Forté Pharma et bien d’autre.

Ce genre de produit, c’est pas mal dans le sens ou ils contiennent des vitamines et différents agents qui vont aider les mélanocytes, une fois sous le soleil, à sécréter plus rapidement la mélanine. Sans soleil, ce genre de capsule est inutile (seuls les rayons permettent la synthèse de mélanine).

C’est surtout utile pour les peaux blanches qui ont du mal à bronzer rapidement ou pour les personnes qui prennent des coups de soleil facilement.

Elles contiennent aussi, (et ça pour moi, c’est important), des huiles végétales qui aident à l’hydratation et à l’anti-vieillissement de la peau (actions anti-radicaux libres et anti-oxydante).

Les soins pendant l’exposition:

C’est bon vous êtes arrivé à destination. Vous avez (ou pas) préparé votre peau avec des capsules solaires. Mais sur place, qu’est-il bon d’utiliser?

  1. Les écrans:

Les protections solaires sont indispensables les premiers jours voire pendant toute la durée du séjour (ça dépend, encore une fois, de votre type de peau, de la puissance du soleil… C’est sur que si vous êtes à Bali ou à Berck-sur-mer, ça sera pas la même chose…Be careful toutefois, le vent peut minimiser la chaleur réelle du soleil mais ne nous empêche pas de rougir).

Les différents indices de protection existants font que vous pouvez soit mettre une protection totale (en général, les indices 50) soit une protection partielle pour être protéger tout en bronzant légèrement. Privilégiez les textures crèmes plutôt que les huiles, j’expliquerai pourquoi plus tard.

2.  La graisse à traire:

La fameuse!! Même avec son odeur envoutante, ne vous fiez pas à ça puisqu’on crame littéralement avec ce type de produit. C’est à bannir de votre valise!

Pourquoi: La graisse, c’est gras, par définition (oui j’ai fait de hautes études pour arriver à cette conclusion…). En somme, elle a une texture huileuse. Ce qui fait qu’elle créée un effet photo-réfléchissant avec la lumière du soleil, sur votre peau. Comme un effet « loupe » en somme. Vous voyez ce qui se passe quand on prend une loupe avec un rayon qui la traverse?! ba c’est exactement la même chose avec votre peau. L’effet photo-réfléchissant va créer comme des « micro-brulures » sur la peau ce qui donne un aspect halé mais ce n’est pas du bronzage!!. Cette huile ne joue en aucun cas sur la mélanine. C’est pourquoi, souvent avec la graisse à traire, on fini par peler ou on perd très vite son « bronzage ». Dans n’importe quel cas, si vous pelez par la suite, c’est que vous avez pris un coup de soleil, aussi minime soit-il (Peler, c’est pas obligatoire).

3. Les huiles protectrices:

J’ai vu qu’il existait des huiles avec une protection solaire et permettant en même temps de bronzer. Même si elles sont enrichies de filtres UV, les huiles sont, pour moi, mauvaises pendant l’exposition. A cause de cet effet photo-réfléchissant, je pense que choisir une crème plutôt qu’une huile est une meilleure idée, on ne se trompera jamais. La crème pénètre plus facilement, pas de texture grasse après application. Je pense que les huiles ont plus un coté hydratant, sublimateur de bronzage mais après l’exposition. Si vous choisissez une huile, vérifier bien qu’il y ai une protection, aussi légère soit elle, c’est indispensable pour éviter au max cet effet loupe.

4. Les boosters:

C’est comme ça que j’appelle ça puisque ce sont des produits qui booste le bronzage. Ils se vendent, en général, dans les centres de bronzage. Sans aucune protection, ce sont des crèmes ou des huiles qui vont aider à maximiser le bronzage.

Attention à ce genre de produit qui n’ont pas d’indices et donc, sous le soleil, s’utilisent plutôt quand on possède déjà un beau bronzage (sous peine de coup de soleils). Les dermatologues vous diront que c’est dangereux, et ça l’est si vous ne contrôlez pas du tout votre exposition. C’est sur que tout les jours avec du booster de 10h à 18h sous le soleil de Mexico, vous risquez surement de bruler. Si vous avez la peau blanche, absolument déconseillé avant d’avoir un teint halé et à utilisez avec parcimonie par la suite. Si vous avez le teint mat, ce sera plus facile pour vous, mais surveillez vous tout de même.

Pour ce genre de produits, je préfère aussi la texture crème. Ils vont vraiment agir sur la mélanine et aussi, ils sont enrichis en aloe vera pour la plupart et d’autre huiles pour assurer l’hydratation de la peau. Ainsi que des agents anti-oxydants et anti-radicaux libres (effet néfaste des UV contre la peau). Mis à part leur coté booster, ce sont de vrais soins.

On retrouve de bonnes marques comme Soleil Noir, qui font des produits spéciaux pour le soleil y compris des booster ou Australian Gold qui font, avant tout, des accélérateurs.

Après le soleil:

Les soins après le soleil sont tout aussi important que pendant. Si les multitudes de couches de crèmes que vous avez mis pendant votre séance bronzette ont permis de garder votre peau assez souple, le soleil assèche à mort la peau et il ne faut donc pas hésiter sur l’hydratation. D’autant plus qu’elle permet d’éviter à votre peau de ressembler à un pruneau et donc de garder plus longtemps votre bronzage.

Plus vous avez la peau sèche, moins le bronzage tiendra longtemps.

Pour ce qui est de l’après-soleil, peu importe l’huile ou la crème. Le mieux est bien sur de choisir des produits spécialisés dans l’après soleil puisqu’ils contiennent en général, des anti-radicaux libres et des anti-oxydants (encore ceux la!!!) mais du moment que vous hydratez, c’est déjà pas mal.

La Biafine aussi, ça peut-être cool (ou pas…faut déjà aimer l’odeur). Je pense que ce n’est pas nécessaire de se gratiner avec ce produit quand on a pas de coup de soleil. Les après-soleil font très bien leur boulot de réparateur post-UV.

Toujours dans le post-soleil au quotidien:

Quelques aliments sont riches en anti-oxydants naturels, n’hésitez donc pas ce qui contient de la vitamine C: Agrumes, baies de goji, poivron rouge, chou, kiwi, fenouil, cranberries…

D’autres aliments contiennent un acide-aminé qui rentre, entre autre, dans le processus de fabrication de mélanine: Avocat, graine de sésame, banane, fromages…

Le thé vert contient aussi des anti-oxydants.

Il existe aussi des compléments alimentaires sous forme de capsules riches en huile végétale comme la bourrache ou l’onagre qui agissent contre le vieillissement de la peau et sur son hydratation. Evidemment consultez votre médecin avant de prendre des compléments alimentaires.

Des marques bio comme Weleda avec son Huile régénératrice à la grenade (qui est bourrée d’anti-oxydants, retarde le vieillissement cutanée et stimule le processus de renouvellement cellulaire) forme un allié parfait en période de vacances.

Pour résumer, voici ce que j’en pense:

Avant: On peut prendre des compléments alimentaires spéciaux pour le soleil.

Pendant: Protection+++, Pas de graisse à traire, pas d’huiles. Pour les accélérateurs: Pourquoi pas si vous êtes déjà bronzé et à utiliser avec précautions.

Après: Hydratation+++, on peut aussi consommer « anti-vieillissement cutanée » pour aider notre peau.

Pour tout ce qui est compléments alimentaires, consultez votre médecin. Et n’oubliez pas de faire contrôler vos grains de beauté chez le dermatologue 😉 (ceci était un message de l’INPES…je blague)

Voila les filles, j’espère que mon article vous a plu.

Si vous avez des conseils, des réclamations, des avis, laissez-moi un commentaire 😉

Bisous,

Tamara

Publicités